31 mars 2010

Victoria Azarenka

(info sur Victoria Azarenka)

Le chemin menant au sommet

Thomas Kieller

Victoria Azarenka : Trophée en main.

Victoria est sur le circuit de la Women's Tennis Association depuis quelques temps déjà et elle démontre immanquablement son talent sur le court. Elle a triomphé lors de quelques tournois en simple dont celui de Miami en battant au passage la numéro un mondial Serena Williams. Certes, la Biélorusse a prouvé qu’elle sait tirer son épingle du jeu avec ses coups droits et ses revers du fond du terrain. Elle a d’ailleurs prise sa place au sein du sélect top 10 du tennis féminin. Sa progression sera maintenant plus ardue sachant que la compétition est féroce au sommet du classement. Pensons seulement à Dinara Safina, Svetlana Kuznetsova, Elena Dementieva et les sœurs Williams qui sont tous en grande forme et d’autant plus que leur style de jeu est bien rodé. La joueuse originaire de Minsk a donc tout intérêt à parfaire sa stratégie et son tennis afin de challenger sur une base régulière ces joueuses athlétiques. Elle devra aussi continuer à peaufiner sa condition physique afin d’être au maximum de sa forme lors des quatre demandant tournois majeurs du Grand Chelem. Pourtant, l’inquiétude ne plane pas sur elle car à voir son potentiel, on sait qu’elle peut améliorer mille et une facettes de son jeu. À nous de suivre son cheminement de près et de voir où sa passion l’a conduira!

L’entrevue téléphonique a été réalisée le 18 août 2009 à 19h50 après que Victoria a battu Shuai Peng de la Chine par le pointage de 6-3, 6-3 lors du tournoi de la Coupe Rogers de la Sony Ericsson WTA Tour à Toronto, Canada. Elle a été faite en anglais.

Compétition

Thomas Kieller : Tu as monté rapidement dans le classement de la WTA. En 2004, tu étais classé 506e, en 2005 : 146e, en 2006 : 92e, en 2007 : 30e, en 2008 : 15e et actuellement tu es classée 9e au monde. Quels sont tes objectifs maintenant?

Victoria Azarenka : Oui, je me suis vraiment améliorée. Mon objectif principal est d’améliorer mon jeu et par conséquent j’aurais des meilleurs résultats et mon classement suivra. Donc, je veux développer mon jeu.

Thomas : Si tu veux monter, tu devras battre les meilleures joueuses du Tour dont Dinara Safina, Serena et Venus Willams, Elena Dementieva et Svetlana Kuznetsova. Quels sont les aspects de ton style de jeu qui pourront te donner l’avantage lors d’un match contre une joueuse du top 5, par exemple Serena Williams?

Victoria : Eh bien, je ne veux pas particulièrement parler de Serena, mais en général il est très important d’être prête mentalement parce qu’une joueuse comme Serena sait comment jouer les matches importants et les points décisifs. Ceci est l’élément le plus important pour moi.

Thomas : Est-ce qu’il y a des caractéristiques similaires entre des joueuses comme Dinara Safina, Serena Williams et Elena Dementieva? Je pense à leur condition physique et leurs coups puissants.

Victoria : À vrai dire, Dinara Safina et Serena ont des styles de jeu bien différents. Si je les compare, Serena est plus agressive et Safina est plus une joueuse qui excelle dans diverses facettes. Donc, quand tu approches un match contre elle, je dois avoir un plan de match différent.

Thomas : Qui est présentement ton plus redoutable adversaire et pourquoi?

Victoria : Eh bien, c’est difficile à dire. Cela dépend beaucoup du tournoi et je dois dire aussi que chaque jour est différent. Une joueuse peut vraiment bien jouer une journée, mais un autre jour sa performance peut-être complètement différente. Concernant Dinara et Serena, elles ont eu d’excellents résultats en 2009. J’ai joué contre elles lors de trois tournois du Grand Chelem cette année-là. J’étais proche contre Safina au tournoi de Roland-Garros où j’ai perdu 1-6, 6-4, 6-2. Toutefois, contre Serena à l’Open d’Australie, j’ai perdu 3-6, 4-2 (j’ai dû me retirer) et à Wimbledon j’ai perdu 6-2, 6-3. C’était vraiment difficile contre elle. Elle a joué vraiment bien. En 2009, elle était dans une forme remarquable.

Entraînement pour améliorer son jeu

Thomas : Tu es maintenant dans le top 10. Donc, tu vois ces filles plus fréquemment : Serena, Dinara, Svetlana, Caroline et Venus. Évidemment, tu t’entraînes beaucoup afin d’avoir le dessus sur ces joueuses et dans le but d’arriver au sommet du classement. Pourrais-tu me dire combien d’heures d’entraînement fais-tu par jour?

Victoria : Cela dépend si je suis dans un tournoi ou non. Si je ne suis pas dans un tournoi, je travaille de cinq à six heures par jour. J’ai même fait des journées où je m’entraînais jusqu’à sept heures.

Thomas : Wow! Est-ce que c’est difficile de garder sa motivation sur une si longue période? Est-ce que tu as besoin d’être poussée parfois par ton entraîneur Antonio van Grinchen ou par une autre personne?

Victoria : Oui définitivement. J’ai deux coachs qui me poussent tout le temps parce que c’est difficile de le faire par soi-même. C’est vraiment difficile. Donc, j’ai beaucoup de support de leur part.

Thomas : Pour travailler régulièrement comme tu le fais, tu dois avoir nécessairement une méthode de travail et je pense que tu as développé cela rapidement. Quand tu étais plus jeune, tu as déménagé à 15 ans en Espagne et éventuellement tu as pris la direction de Scottdales, Arizona, États-Unis où tu t’entraînes. Pourrais-tu me dire pourquoi tu es arrivée à Scottdales?

Victoria : J’avais mes amis là-bas et ils m’ont invité à venir jouer dans cette ville car les conditions sont meilleures pour pratiquer et le climat est chaud. Ils m’ont aussi aidé concernant l’entraînement. C’est tout simplement cela.

Thomas : Est-ce que tu es la seule joueuse professionnelle à s’entraîner à Scottdales et est-ce qu’il y a une académie de tennis là-bas?

Victoria : Non, je ne m’entraîne pas dans une académie, mais plutôt dans un club régulier.

Thomas : Beaucoup de joueuses s’entraînent en Floride, États-Unis comme c’est le cas de plusieurs joueuses de tennis russes. Est-ce que la Floride était une option pour toi?

Victoria : À vrai dire, j’ai aussi pratiqué en Floride.

Thomas : Ah oui! À ce sujet, Dominika Cibulková m’a dit qu’elle aimait bien s’entraîner dans les montagnes parce qu’il y a moins de distractions. Est-ce qu’il y a une différence entre s’entraîner à Scottdales si on compare à l’Espagne ou dans une académie en Floride?

Victoria : Non, pour moi cela ne fait pas de différence parce que car je ne me laisse pas distraire. Bien au contraire, je m’entraîne mieux quand mes amis sont aux alentours car cela rend tout plus facile. Bien entendu, je dois ajouter que je dois bien séparer les périodes d’entraînement et de travail de mes temps libres.

Thomas : Nous savons que tu as un très bon revers. Donc, pourrais-tu me dire sur quels aspects tu t’entraînes avec ton coach pour améliorer davantage ton tennis?

Victoria : En ce moment, je pratique tout parce je sens le besoin d’améliorer tous les coups de mon répertoire et tous les aspects de mon jeu.

Thomas : Concernant ta condition physique, tu mets l’accent sur quoi?

Victoria : Sur le plan de la condition physique, je travaille aussi sur tout car j’ai beaucoup de marge de manœuvre pour m’améliorer comme en étant plus rapide et plus puissante. Donc, je vais travailler beaucoup sur ces points-là en courant et en m’entraînant dans un gymnase.

Victoria Azarenka : Victorieuse.

Thomas : Est-ce que tu apprécies faire des exercices cardio-respiratoires comme en faisant du jogging?

Victoria : Eh bien, je dois dire que je n’apprécie pas beaucoup le jogging mais bien entendu je dois le faire.

Thomas : Est-ce que la condition physique est un facteur déterminant comme à l’Open d’Australie où il fait très chaud?

Victoria : La condition physique et le tennis vont de pairs. Je ne peux pas dire qu’il faut pratiquer quelque chose davantage plutôt que le reste. Je préfère dire que quand tu t’entraînes, il faut savoir comment travailler un aspect spécifique et quand le faire.

Thomas : Est-ce qu’il y a une différence entre la condition physique d’une joueuse du top 10 et par exemple d’une joueuse classée plus bas comme dans le top 40?

Victoria : C’est une question un peu difficile à répondre parce qu’il y a beaucoup de types de joueuses. Il y en a qui sont en meilleure forme que d’autres. Une chose est sûre, il y a des filles en excellente forme.

Mot de la fin

Thomas : Au sommet du classement de la WTA, est-ce que tu crois qu’il y a un choc de personnalité et aussi au niveau du style de jeu?

Victoria : Oh oui! Chaque joueuse est différente et apporte son style de jeu et sa personnalité propre à elle. C’est l’un des aspects qui fait en sorte que le tennis est si attrayant.

Thomas : Merci Victoria et continue ton bon travail.