4 novembre 2017

Marta Bassino

(info sur Marta Bassino)

Bonne sensation sur la montagne

Thomas Kieller

Photos – Copyright Alice Russolo

Marta Bassino : Skieuse alpin italienne.

D’un style fluide et énergique sur la neige, Marta attaque les pentes de ski que cela soit en slalom géant, en descente, en slalom ou bien en super slalom géant. L’Italienne originaire de Coni, une ville au pied des Alpes, aime le ski pour les sensations que le sport lui procure. Visage au vent, elle n’a pas peur de la vitesse. Bien au contraire, elle adore cela. Déterminée, elle a déjà obtenu plusieurs bons résultats dont trois podiums en Coupe du monde en slalom géant. Certes, elle excelle plus dans cette discipline où elle a décroché des victoires en 2013 à Moso in Passiria et Prato Nevoso en Italie. Puis l’année suivante, elle a remporté la coupe d’Europe à Sestrières. Au fil du temps, ses performances sur les pentes lui ont valu d’être récipiendaire en 2017 du « Longines Rising Ski Stars Prize » attribué à la meilleure jeune athlète (moins de 21 ans chez les femmes). De plus, la skieuse italienne cherche continuellement à s’améliorer tant sur le plan physique que technique. À l’entraînement, elle travaille et peaufine les différentes disciplines du ski. Décidément, Marta s’est où elle s’en va. Elle est bien concentrée sur ses objectifs et on verra où cela la mènera.

L’entrevue écrite a été faite le 16 octobre 2017. Celle-ci a été réalisée en anglais.

Entraînement d’une skieuse alpin

Thomas Kieller : Quels sont les plus importants aspects (physiques ou techniques) à développer afin d’être une bonne skieuse alpin?

Marta Bassino : Premièrement, j’ai besoin d’une bonne préparation physique parce que je skie à haute vitesse et en plus la saison est longue. C’est pour cela que durant l’été je consacre plusieurs semaines à ma préparation physique. J’ai besoin de force et de puissance, mais j’ai aussi besoin que mes muscles soient résistants et rapides. Après cela, l’aspect le plus important est d’être capable de skier. Toutes les habilités physiques s’amalgament entre elles pour ne faire qu’un tout. Finalement, il faut un équilibre entre puissance et vitesse.

Thomas : En ce qui concerne l’entraînement en gymnase, qu’est-ce que tu fais pour te préparer pour développer ta force et à ta puissance dont tu as besoin?

Marta : Lors d’une semaine type en période estivale, je fais habituellement trois jours d’entraînement en gymnase afin de fortifier les muscles de mes jambes. Je fais des squats avec la barre, des squats sautés, etc.

Thomas : Dans ton sport, est-ce que tu fais des exercices cardio-respiratoires ou bien c’est plus une question d’endurance musculaire?

Marta : J’ai besoin aussi de faire des exercices de cardio. C’est vraiment important d’avoir un bon cœur et des bons poumons. En faisant à répétition des exercices de cette nature comme le vélo ou bien des exercices d’athlétisme sur la piste d’entraînement, mes capacités en cardio et en endurance s’améliorent.

Thomas : J’ai lu quelque part que tu as fait dans le passé de la gymnastique. Est-ce que cela t’aide pour le ski et de quelle manière?

Marta : Oui c’est le cas. Je pense que la gymnastique m’aide beaucoup parce que c’est la base de tout. Avec mon passé en gymnastique, je connais parfaitement mon corps et je perçois bien mon corps dans l’environnement auquel je me retrouve. Cela m’a apporté beaucoup d’habilités comme l’agilité et, par la même occasion, la force aussi.

Thomas : Tu as eu ta part de succès en slalom géant. Qu’est-ce que tu fais à l’entraînement pour être fluide dans les pentes?

Marta : Pour le slalom géant, j’ai besoin de beaucoup d’entraînement sur la neige. Je fais donc beaucoup de descentes en passant dans les portes afin de trouver la bonne voie et la bonne sensation que je veux avoir.

Thomas : À titre de skieuse alpin professionnel, tu dois performer pendant l’année à de nombreuses reprises et ce dans des disciplines différentes (descente, slalom, slalom géant et super slalom géant). Durant la saison morte, comment te prépares-tu pour toutes ces disciplines?

Marta : Je m’entraîne beaucoup sur la neige et je change de discipline tous les jours ou tous les deux jours. Je me concentre sur une discipline à la fois. Quand je fais cela, j’essaie de skier de mon mieux dans l’épreuve que je pratique.

Thomas : Outre le fait que tu t’entraînes sur les pentes de ski et dans un gymnase, quels exercices ou sports apprécies-tu faire?

Marta : J’apprécie le tennis. J’utilise ce sport pour mon entraînement et ma préparation.

Attitude en compétition

Thomas : Au slalom et au slalom géant, tu as une légèreté lorsque tu skies. Quel est ton approche dans ces disciplines? De plus, concernant la descente et le super slalom géant où les vitesses sont plus grandes, quelle est l’attitude qu’un compétiteur doit avoir?

Marta : En slalom géant et en slalom, j’ai besoin de rythme, de vitesse dans mes mouvements et je dois être agressive à la fois. Concernant la descente et le super slalom géant qui nécessitent plus de vitesse, les mouvements sont faits plus lentement et graduellement. Ce que je recherche c’est vraiment une « touche sur la neige » tout en cherchant la meilleure position aérodynamique. Je pense que dans ces deux disciplines c’est aussi important d’avoir du courage et de prendre le bon niveau de risque.

Marta Bassino : Après une bonne performance, elle apprécie le moment.

Progression

Thomas : La formation italienne est relevée actuellement avec quatre femmes dans le top 20 du classement mondial de la coupe de ski alpin de la Fédération internationale de ski (FIS). Est-ce que cette situation te motive à en faire plus?

Marta : Oui, nous avons une excellente équipe et je suis très fière d’être italienne. Les autres filles de la formation sont très fortes. Ceci m’apporte de la motivation et par conséquent je veux donner mon meilleur à chaque jour.

Thomas : Tu progresses bien dans le classement général depuis quatre ans. Tu es maintenant en 18e position. Est-ce qu’il y a des disciplines que tu voudrais améliorer plus que d’autres?

Marta : Je veux améliorer mon super slalom géant parce que j’apprécie cela. Durant le dernier été, je me suis beaucoup entraînée dans cette discipline et je vais essayer d’améliorer mes résultats cette saison.

Thomas : Finalement, qu’est-ce que tu apprécies tant du ski alpin et des compétitions dont tu prends part?

Marta : J’aime beaucoup cette sensation de liberté que je ressens quand je fais les virages. J’apprécie aussi la sensation du vent sur mon visage et l’adrénaline que les courses me procurent.

Thomas : Merci Marta d’avoir partagé tes connaissances à propos de ton entraînement. Bonne saison de ski.